Aller au contenu principal du site

CHAMPAGNE JACQUESSON CUVEE 736

CHAMPAGNES

39,50 €

Cette Cuvée identifiée sous le numéro 735
a donné lieu à un tirage de 345.052 bouteilles
13.964 magnums et 390 jéroboams.

Si la recherche de la régularité, qui est le principe même du brut sans année, permet de gommer les conséquences des diffi cultés climatiques d’une
région septentrionale telle que la Champagne, elle interdit aussi de mettre en avant les caractéristiques d’une grande année qui se trouve diluée
dans un assemblage toujours identique.
C’est parce que nous ne l’acceptons pas que nous avons depuis plusieurs années renoncé à produire une telle cuvée.
Grâce à l’exceptionnelle qualité de nos terroirs, tous situés en Premiers Crus et en Grands Crus dans la Grande Vallée de la Marne
et dans la Côte des Blancs, grâce à nos méthodes culturales traditionnalistes sans herbicides, grâce à l’éviction systématique des tailles, ou
seconds jus de pressurage, mais aussi parce que nous n’hésitons pas, lors de certains millésimes délicats, à nous séparer des moûts qui ne nous
conviennent pas, nous élaborons des assemblages qui retiennent le meilleur de chaque récolte et dont nous sommes fi ers de dire qu’ils refl ètent
les caractéristiques gustatives de l’année de base tout en bénéfi ciant de l’apport de vins de réserve.
Nos vins proposent donc une personnalité qui peut être assez différente selon les années, ce qui justifi e leur identifi cation. C’est ainsi
que la Cuvée n°734, élaborée à partir de la récolte 2006, succède à la Cuvée n°733, élaborée à partir de la récolte 2005.
Le climat de l’année 2006 est plutôt chaotique. L’hiver est froid et enneigé, le printemps assez doux, avec quelques violents orages
en mai, tandis que l’été débute sous une chaleur écrasante et généralement sèche. Août est froid et très pluvieux et voit les raisins grossir et
la pourriture grise se développer. Nos pratiques viticoles rigoureuses se voient récompensées par des rendements restés raisonnables et par
une bonne maîtrise du botrytis, sauf dans certaines parcelles particulièrement sensibles. La cueillette débute le 11 septembre à Aÿ Vauzelle
Terme, sous le soleil, mais la pluie revient le 20 septembre, nous obligeant à accélérer la cueillette pour éviter la reprise du botrytis.
Cependant la qualité des moûts est équilibrée, avec une moyenne d’alcool potentiel légèrement inférieure à 10°5 et une acidité d’environ
7,5 gr/l.
Les vinifi cations s’effectuent comme à l’habitude, en foudres, sur lies avec bâtonnage. Nos chardonnays sont assez souples mais
très fi ns, nos pinots noirs sont fruités et vineux, tandis que les pinots meuniers sont plus hétérogènes. Nous décidons d’ailleurs de ne pas
conserver les moins réussis. L’assemblage est composé de 54% de chardonnay, 20% de pinot noir et 26% de pinot meunier et les vins de la
récolte 2006 sont complétés par 22% de millésime 2005 et 5% de 2004. La mise en bouteille produit 345.052 bouteilles, 13.964 magnums et
390 jéroboams.